36 thoughts on “Comment VAINCRE votre dépression !”

  1. Je me réveille tous les jours avec un sentiment de dégoût qui me dérange beaucoup est ce à cause de la dépression répondez moi svp et grand merci

  2. Bonjour. Merci pour les vidéos très utiles, mais rien de ce que vous proposez d'offrir comme les test ou liste n apparait. Merci de nous dire quand ils seront dispo. 🙏

  3. J'ai vu une formation sur You Tube d'une femme médecin qui semble être pour des médecins. C'est toujours l'histoire des neuromediateurs qui manquent mais sur la baisse de ça,rien ! Le rôle de l'amygdale ou de stress ou autre ,rien ! Une psychiatre au coeur froid on dirait !

  4. Dans une autre vidéo vous dites que ce n'est pas une histoire de volonté pour s'en sortir et ici vous parlez de motivation .Je ne comprends pas la nuance
    J'ai peut-être glissé d'une sorte de burn-out à une dépression mais on ne parle pas d'épuisement extrême dans la dépression C'est pourquoi je ne comprends pas ! Je vais aller voir une psychiatre .Souvent les psychiatres n'expliquent pas les effets secondaires des antidépresseurs. Alors sur les forums on en parle beaucoup ! Y'a un problème de manque de transparence des médecins il me semble

  5. Oui c'est le mot " pourri". Les gens vous regardent comme une vrai merde car j'étais toujours au bord des larmes, je voyais noir, ma tête pesait dix kilos…j'avais consulté une psy et une psychiatre, on dirait que je me confiais à des voisines illitrées ( tout ce que j ai retenu sont leurs stéréotypes sur mon pays…) Bref..

  6. Il est absolument hors de question que je prenne des anti-depresseurs. Plutot crever que de rentrer dans cette engrenage !

  7. Cc à tous et toutes …je me permets d ' intervenir à ce sujet la …car il faut chercher pour bcp si vous n avez pas ^ le syndrome du gisant ^ mis en.lumiere depuis 2001 par le dct Salomon sellam….il faut aller chercher dans nos mémoires négatives transgerationnelles…pour ma part je suis née un 3 février…le JOUR même où ma mère perdait sa propre mère….et Depuis toute petite effectivement j avais l impression de ne pas être ^ â ma place ^ et pour cause ….d autres part ….l influence énorme des prénoms…..je porte en second le prénom de ma grand mère maternelle morte à ma naissance …Marie …et mon prénom ^ civique ^ Christine …étymologiquement …..Prénom sacrifitiel …CHRIST…..excusez moi j essaie de condenser et ne pas rentrer dans les détails var bcp trop long..cependant ….une libération pour ma part de comprendre un mal être que j ai traîné perso pdt 14 ans …..chercher simplement….le syndrome du gisant ……mémoires transgerationnelles…..influence de nos prénoms…courage à tous et toutes …..kristine ( Christine )

  8. J’ai fais une dépression, ça à duré 2 ans. Un véritable enfer. Et le psychiatre que j’ai vu (3 mois d’attente pour un rdv) m’a dit au bout de deux séances (de 30 minutes environ) m’a dit que j’étais pas si dépressive que ça (alors que je n’avais pas encore parlé de ce qui se passait) mais voulais me faire prendre un autre antidépresseur par dessus celui que je prenais déjà… comment dire que je m’en suis sorti autrement. Par contre pour prendre les 50€ là ils sont bons ! 😡

  9. Bonjour mon amie du jour
    Je prends des médicaments anti dépression depuis octobre 2015 .
    Actuellement je me sens mieux dois je arrêter de prendre des médicaments sans avis de mon médecin merci de noter que je souffre de troubles névrotiques .
    J'attends votre retour
    Un grand merci
    Bon courage

  10. Bonjour après un mois d antidépresseur j'ai les arrêté à la fin de la plaquette.
    Je suis suivi par un coach de vie (confiance en soi, identitaire) , un psychanalyse (deuil)
    un psychologue et psychiatre(équipe officielle pour la dysphorie de genre )

  11. J'ai perdu mon mari sa fait 1ans mais jusqu'à présent je n'arrive pas à oublier ses dur moment j'y pense constamment et je suis toujours de mauvaise humeur et je n'arrive toujours pas à être heureuse pensé vous que je suis dépressive

  12. J'ai vu plusieurs de vos vidéos, c'est très bien expliqué, merci.1ère dépression après 50 ans…Je croyais ne jamais connaitre cela.

  13. Étant en dépression sévère récurrente depuis 4 ans et étant devenu extrêmement anxieux, les médecins et un psychiatre m'ont prescrit des AD et des anxiolytiques variés car ça ne marchait jamais. Je disais que ça me causait des douleurs et serrements au coeur, ils disaient que c'était juste l'anxiété. J'ai finalement été hospitalisé et passé des tests. Ils ont découvert qu'une partie de mon coeur était détruite et que je faisais de l'insuffisance cardiaque à 35%. Après arrêt des AD et anxyo, et avec médicament pour le coeur, je suis remonté à 45%. Je suis toujours en dépression, les théralies seul et de groupe n'ont pas donné grand résultat et je sens qu'il n'y a plus d'espoir. J'essaie de fonctionner comme je peux avec l'impression que je suis dans une prison psychologique et que je suis condamné à survivre ainsi jusqu'à la fin de mes jours. Mes enfants sont la raison pour laquelle je renonce au suicide comme solution.

  14. Et bien merci… je vais changer de médecin pour commencer.. elle me laisse dans un état de merde… bordel j ai vraiment pas de bol..des sociopathe partout.. jusqu'à l assistante sociale qui me laisse crève… vignoble nantais vraiment bravo à votre négligence professionnel…j m en sors pas c est pas étonnant..je suis au bout du rouleau depuis des années…tout le monde ce fou da gueule dans cette ville clissonnaise où ils sont tous taré ici..d ailleurs je me rends compte que depuis que j habite ici je me complément bouziller y a que des merdes…on me dit de me barrer d ici je crois que je vais commencer par ça…

  15. perso jai pref me purger a la cocaine bien végétal plutot que de prendre un descendant de cette merde artificiel qu'est la MDMA les anxio c vrm pire que la coke et l'hero c vrm deconseillé ( jviens a peine de me sortir de 2 ans de depression) par contre jsuis meme davis que tout les etres humains devraient avoir un suivit psycologique tout au long de sa vie pour eviter la depression !

  16. Je suis en depression sévère depuis presque un an
    Je n'arrive pas à sortir de cet état malgré les médicaments et la thérapie
    Lorsque quelqu'un me demande si ça va je dis oui pour ne pas déranger
    Je souris au personnes qui me font un sourire
    En faite je suis comme un automate qui joue à la normalité sociale
    pour que personne ne voit ma dépression et l'envie de me pendre
    Les gens pour beaucoup ne comprennent pas la dépression
    Ont m'a même demandé d'arrêter le traitement ce que j'ai fait et ce fut un enfer
    Je l'ai finalement repris sans le dire aux personnes qui pensent que ça ne sert à rien
    Je suis fatigué au moindre effort je ne trouve pas le sommeil la nuit et pourtant je reste souvent dans mon lit
    Je ne sors presque pas car envie de rien

  17. la pharmacologie chimique c'est de la mer….. c'est 100x mieux le traitement naturel avec des champignons hallucinogène qui contienne de la psilocybine, des les première prise la dépression disparais et le plus ce n'est pas un traitement a vie, mais une cure. il y a pas mal d'article sur le sujet, et je l'ai tester et c'est une réelle thérapie, car en plus de régler la chimie du corps, il créé des introspection profonde, qui sont très bénéfique pour sortir de la dépression, et c'est encore mieux quand c'est accompagner par une personne expérimenter… surtout pour la première prise, sachant que il y a une forte tolérance et que la première prise peux être hallucinogène ou pas, tout dépend de la quantité prise. je pense que pour une personne aillent un faible caractère il serait mieux de commencer en micro dose pour ne pas provoquer d'hallucination qui résulte vers l'introspection. et a l'inverse pour les personnes cherchant a se comprendre l'introspection hallucinogène peut être une solution pour certains blocage et par la suite continuer vers une cure pour maintenir l’état d'esprit induit pendant la séance hallucinogène. je parle de ma propre expérience et ne conseil a personne de le faire sans être accompagner. notre société nous a fait oublier les biens faits de mère nature…

  18. 29 pour les questions . Je suis perdu . Je ne travaille plus à l’école . J’ai plus de motivation en rien . J’ai que des pensées négative . Je ne suis plus drôle mais ennuyeux . Je stress quand je doit répondre en court , quand je suis avec des gens . Je ne me voit pas du tout allez dîner avec une fille . N’y sortir avec une fille . J’ai perdu beaucoup d’amour avec mon père . Tout ça dur depuis plus 1 ans . J’ai pris une fois 5xanax et je le suis mais tellement bien . Je pense que ces ce qu’il me faudrai . Je suis triste tout le temps . Je suis pessimiste sur l’avenir . Je suis perdu , je ne sais plus quoi faire . Je compare mon passé glorieux et mon présent désastreux. JE VOUDRAIS REVENIR COMME AVANT !

  19. Ben encore faut il trouver le bon ….
    Ceux qui ecoute et au bout de deux ans on n a pas depasse le constat pour lequel on l a consulté
    Puis il y a les autres méthodes moins conventionelles ..et la c est le festival des charalatans entre la loi du karma et la manipulation.

  20. bonjour christéle je suis contente dr pouvoir vous dire que je suis en tres grosse dépression apres un divorce de49 ans de mariage je fait tout pour m'en sortir magnétiseur spy je souffre d"angoisse et de solitude et des peurs ;j"ai perdue gout a la vie ,je n"arrive pas a manger je m'isole et des idées noires 'tres fatiguée pouvez vous m'aider je suis allée en cure 2 fois et maison de repos j"ai beaucoup souffert
    merçi de votre réponse

  21. @mymy issi .Il faut réussir à savoir si la cause principale de votre dépression est votre travail ou si la cause principale est ailleurs .En cas de burn out la sagesse est souvent de ne surtout pas retourner sur le lieu de travail .On ne retourne pas sur un lieu traumatique .Après si vous avez peur du chômage qu'absente trop longtemps sauf si négociable je comprends !

  22. Moi j'aimerais bien connaître la fréquence ou le pourcentage de manque d'amour dans la dépression et le burn-out. Je comprends que l'on aide quelqu'un avec des médicaments comme vous dites tel un pansement ou une béquille après une fracture .Mais il me semble qu'on sacralise trop les antidépresseurs quand même

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *